Ingénierie et études acoutiques
Insonorisation industrielle
Insonorisation du bâtiment
Génie climatique et ventilation
Groupes electrogènes
Chambres anéchoïques
Traitement acoustique de
bureaux
Mousses, plots et consommables de négoce
Panneaux acoustiques
Baffles acoustiques
Silencieux acoustiques
Grilles acoustiques
Grilles non acoustiques
Portes acoustiques
Soufflettes silvent
Sonomètres



AMPLIFICATION SONORE : CHAMP DIFFUS ET CHAMP DIRECT

Glossaire AMPLIFICATION SONORE : CHAMP DIFFUS ET CHAMP DIRECT
Par rapport à un local idéal, le bruit émis par les machines est amplifié par la réverbération contre les parois non absorbantes.

Chaque opérateur est soumis à deux origines de bruit :

- le champ direct, qui émane directement des machines,
- le champ diffus, qui est issu de la réverbération du local.

Le niveau sonore total du champ résultant est la somme logarithmique du niveau atteint en champ direct et du niveau atteint en champ réverbéré.

Dans le cas d'une machine omnidirectionnelle posée sur un sol réverbérant, la résultante est alors étale à l'un des niveaux majorés de 3 dB.

La mesure du Tr d'un local permet de calculer la quantité totale d'absorbant présente dans le local. Cette donnée permet, elle, de calculer la distance à laquelle le champ direct et le champ réverbéré sont équivalents (qu'on appelle rayon équivalent), et la distance au-delà de laquelle le champ diffus l'emporte largement sur le champ direct (rayon diffus).

Ces deux valeurs donnent une approche rapide des mesures à prendre en priorité :

- si les opérateurs sont principalement situés à l'intérieur du rayon équivalent par rapport aux sources de bruit, il faut les protéger de ces sources (capotages, écrans, cabines, etc.),

- s'ils se trouvent principalement à l'extérieur du rayon diffus, la priorité sera d'effectuer une correction acoustique du local, qui sera efficace dans cette situation là.

Naturellement, beaucoup de situations justifient l'utilisation simultanée des deux techniques, mais il faut toujours se poser la question pour évaluer l'efficacité respective et le rapport résultat/prix de chaque technique.