Ingénierie et études acoutiques
Insonorisation industrielle
Insonorisation du bâtiment
Génie climatique et ventilation
Groupes electrogènes
Chambres anéchoïques
Traitement acoustique de
bureaux
Mousses, plots et consommables de négoce
Panneaux acoustiques
Baffles acoustiques
Silencieux acoustiques
Grilles acoustiques
Grilles non acoustiques
Portes acoustiques
Soufflettes silvent
Sonomètres



PROPAGATION DES BRUITS

Glossaire PROPAGATION DES BRUITS
A L'AIR LIBRE, les ondes sont rayonnées selon des sphères concentriques (propagation non directionnelle) ou, pour une source au sol, selon des hémisphères, d'où une propagation directionnelle.

La pression acoustique décroît avec la distance comme 1/D
L'intensité acoustique comme 1/D²

En utilisant le système logarithmique, le niveau sonore à une distance D est diminué d'une valeur
R = 20 Log D (R en dB, D en mètres) par rapport à une mesure à un mètre.

Exemple : un niveau sonore de 90 dB relevé à 1 mètre de la source donnera :

- 90 - 20 Log 100, soit 50 dB, à 100 mètres,
- 90 - 20 Log 200, soit 44 dB, à 200 mètres.

Le niveau sonore diminue de 6 dB chaque fois que la distance à la source double. Dans la pratique, il est préférable de prévoir une réduction de 4 à 5 dB pour chaque doublement de distance.

Toutefois, divers facteurs influencent la propagation d'un bruit : température, degré hygrométrique de l'air, pression atmosphérique, vent.

Les temps couverts facilitent la propagation des bruits. Au voisinage du sol, les fréquences basses se propagent moins bien que les fréquences aiguës. Selon le directeur du vent, la propagation est facilitée ou contrariée.

DANS UN LOCAL, plusieurs facteurs interviennent :

- la distance à la source de l'auditeur,
- le volume du local,
- la nature des parois.

Lorsqu'une onde sonore rencontre un obstacle ou une paroi, une fraction plus ou moins grande est réfléchie. De ce fait, selon les dimensions du local, une partie de l'énergie sonore réfléchie s'ajoute à l'énergie de la source, provoquant une augmentation du niveau sonore. Les caractéristiques des parois jouent donc un rôle prépondérant, en créant une réverbération plus ou moins importante qui diminue la décroissance du bruit avec la distance par rapport à la propagation à l'air libre, dite en champ libre.