Ingénierie et études acoutiques
Insonorisation industrielle
Insonorisation du bâtiment
Génie climatique et ventilation
Groupes electrogènes
Chambres anéchoïques
Traitement acoustique de
bureaux
Mousses, plots et consommables de négoce
Panneaux acoustiques
Baffles acoustiques
Silencieux acoustiques
Grilles acoustiques
Grilles non acoustiques
Portes acoustiques
Soufflettes silvent
Sonomètres



REVERBERATION

Glossaire REVERBERATION
Deux grandeurs permettent de caractériser un local sur le plan acoustique :

- le temps de réverbération,
- l'amplification sonore par rapport au champ libre.

TEMPS DE REVERBERATION :

Lorsqu'une source sonore est mise en action dans un local, l'intensité acoustique augmente graduellement jusqu'à atteindre un régime que l'on peut considérer comme stationnaire, où l'énergie absorbée par les parois est égale à l'énergie produite par la source.

Le phénomène inverse se produit également : à partir du moment où la source est coupée, l'énergie acoustique diminue graduellement en fonction du pouvoir d'absorption du local.

La durée de réverbération (Tr) est une des valeurs les plus significatives pour qualifier simplement les propriétés acoustiques d'un local.

En particulier, l'acousticien Sabine a observé que, quand l'énergie était diffusée dans un local déterminé, le Tr était fonction du volume du local et de son aire d'absorption, la relation liant les différents paramètres est :


Tr = 0,16 V / A

Avec Tr = temps de réverbération en secondes, et A qui caractérise la capacité d'absorption des parois du local étudié.

Cette formule, très simplifiée, permet une approche rapide des problèmes dans des situations simples : locaux de formes régulières, encombrement limité, parois homogènes, etc.

Cette mesure physique de Tr (réalisée à l'aide d'un magnétophone numérique) dans un local correspond, pour une fréquence donnée, en un point donné, à l'intervalle de temps (en secondes) correspondant à une décroissance de 60 dB (60 dB correspondent à une diminution de la puissance de la source à un millionième de sa valeur initiale) du niveau d'intensité acoustique initial (fourni par un tir de pistolet à blanc) lorsque la pente, ou le taux de décroissance, est à peu près constant au cours de la réverbération.

Pour caractériser globalement le local, toutes fréquences confondues, il faut tenir compte des valeurs dans le spectre audible et dans les fréquences correspondants aux bruits prédominant dans le local étudié.

Par ailleurs, il faut étudier les résultats obtenus en fonction de la taille du local : un petit local aura un Tr plus faible qu’un grand local, puisque le trajet des rayons acoustiques entre deux réverbérations est plus faible. De ce fait, le nombre d’atténuation est plus élevé.

En général, on utilise la classification ci-dessous pour caractériser les locaux en fonction de leur volume. Vous remarquerez que chaque local mesuré est représenté par plusieurs points et non par un seul (voir ci-dessus la remarque concernant les variations du Tr avec la fréquence).